09/18/2009

VERS LA SUPPRESSION DES CONTRE-POUVOIRS

attention.jpgLe Gouvernement a décidé de supprimer le défenseur des enfants et la commission nationale de déontologie de la sécurité.
Cette annonce pour le moins subite, sans débat ni consultation, de la suppression de deux institutions  défendant les droits et des libertés individuelles est incompréhensible tant elles ont fait la preuve de leur utilité depuis leur création en 2000 sous le gouvernement Jospin.
En réalité, on peut craindre que cette suppression soit purement politique. En effet, la Défenseure des enfants paie surement ses prises de positions sur les enfants retenus en centre de rétention.
La CNDS pourrait quant à elle être sanctionnée pour avoir été trop vigilante sur le comportement des forces de police et sur la situation pénitentiaire !
Pour ceux qui avaient encore des doutes, il est clair que l’existence d’autorités indépendantes, ayant la capacité de porter une appréciation critique sur l’action gouvernementale, est insupportable à Nicolas Sarkozy.
Ce dernier, se souciant peu de l’état de droit, continue de détruire un à un les contre-pouvoirs.