12/16/2012

UN TRAMWAY NOMME PLAISIR

C’est fait! Le nouveau tramway parisien entre la Porte d’Ivry (13e) et la Porte de la Chapelle (18e) a accueilli ses premiers voyageurs samedi 15 décembre.

 

Fruit de la volonté politique du Maire de Paris, Bertrand Delanoë, et du Président de la Région Ile de France, Jean Paul Huchon, ce prolongement de plus de 14,5km va contribuer à améliorer les transports quotidiens de plusieurs milliers de parisiens et de franciliens.

 

Je suis fière et heureuse d’avoir contribué à cette belle réalisation comme adjointe au Maire de Paris de mars 2008 à juillet 2012. Je souhaite saluer le travail des équipes de la mission Tramway à l’Hotel de Ville, du STIF et de la RATP qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour que le prolongement du T3 soit livré comme nous l’avions prévu il y a 4 ans. Bravo a tous.

Dorénavant, le T3 relie le pont du Garigliano à la Porte de la Chapelle, en traversant 6 arrondissements et bientôt 2 autres supplémentaires. Il deviendra l’un des plus long tramway d’Europe.
Car le développement du T3 ne s’arrêtera pas là et atteindra la Porte d’Asnières dans le 17ème arrdt en 2017.

Le Conseil de Paris et le STIF ont approuvé le schéma de principe et de convention d’organisation de l’enquête publique, qui regroupent les différentes études de terrain pour son prolongement de la Porte de la Chapelle à la Porte d’Asnières. Cette nouvelle extension de 4,3 km, qui desservira 8 nouvelles stations, est désormais actée, gravée dans le marbre juridique. L’enquête publique, qui aura pour objectif d’informer le public et de recueillir son avis sur l’interet général du projet, débutera avant l’été 2013. Par ailleurs, ces dispositions ont été voté à l’unanimité.

Je constate que l’opposition municipale a rejoint nos positions et ne considère plus maintenant, comme l’avait affirmé Françoise de Panafieu, alors députée-maire du 17e arrondissement, que «le tramway va à l’encontre de l’histoire».
Je rappelle que, seules, la Mairie de Paris et la Région ont financé le tronçon ouvert aujourd’hui alors que les gouvernements successifs de droite n’ont pas engagé un euro dans ce projet.

Je me réjouis de ces avancées concrètes qui amélioreront aussi les quartiers du nord de ma circonscription.