05/19/2009

UN PROCÈS DÉSESPÉRANT…

aung-san-suu-kyi.jpgAung San Suu Kyi, Prix Nobel de la paix, citoyenne d’honneur de la Ville de Paris, est à nouveau emprisonnée par la junte au pouvoir en Birmanie.
Son procès en cours, dont l’issue est évidemment à redouter, personne n’étant dupe du chef d’inculpation retenu, est fermé  toute présence étrangère.
A quelques jours de la fin officielle de son assignation à résidence, et malgré un état physique extrêmement fragile, Aung San Suu Kyi, se voit ainsi, une fois de plus, empêchée de recouvrer une liberté dont elle est privée depuis dix neuf ans.
Bertrand Delanoë vient de lui rendre hommage et d’exprimer, au nom de Paris, son soutien, sa vigilance et sa mobilisation.
Il demande avec force la libération immédiate d’Aung San Suu Kyi : « Le combat admirable et le courage de cette militante de la démocratie doivent en effet mobiliser, de par le monde, toutes les volontés attachées à ces valeurs essentielles ».