10/11/2006

TRANSPORTS EN IdF : QUE L’ÉTAT PRENNE SES RESPONSABILITÉS

arton96.jpgCommuniqué de presse d’Annick Lepetit,
députée de la 17ème circonscription de Paris.

Fraîchement nommé par Dominique de Villepin à la tête de la RATP, Pierre Mongin découvre les problèmes de saturation de certaines lignes parisiennes et s’inquiète de la part croissante des passagers empruntant le métro parisien pour se déplacer de banlieue à banlieue. « Il y a urgence à anticiper » précise-t-il car ces derniers « représenteront d’ici 10 ans 20 % du trafic parisien ».

En effet, il y a urgence car c’est déjà le cas pour la ligne 13 ! Elle est l’une des lignes les plus fréquentées du réseau avec un taux de charge record de 116 %, soit 4 personnes au mètre carré en heure de pointe, et connaît avant même le prolongement jusqu’à Asnières-Gennevilliers l’une des plus fortes hausses de fréquentation.

En outre, la semi-automatisation de cette ligne, sensée réduire l’intervalle entre les trains, et désormais prévue pour 2009, sera insuffisante pour pallier les graves dysfonctionnements.

En effet, il y a urgence à anticiper car le prolongement effectif de la ligne 13 jusqu’à Asnières-Gennevilliers et la réalisation de grands projets d’aménagement urbain dans le nord-ouest parisien (les terrains Cardinet-Batignolles, Saint-Ouen, Saint-Denis…) vont accroître encore le flux de déplacements sur cette ligne.

Alors que le président du STIF, Jean-Paul Huchon, met la priorité sur le dédoublement de la ligne 13 et la rénovation des RER B et D, le PDG de la RATP plaide pour un métro autour de Paris et le ministre des transports, Dominique Perben, autorise le principe de la couverture de la RN13 dont le coût est exorbitant et donne ainsi satisfaction au président du Conseil général des Hauts-de-Seine, Nicolas Sarkozy.

A l’heure des arbitrages financiers et politiques, nous demandons à l’Etat de prendre toutes ses responsabilités, dans l’intérêt général des Franciliens, en inscrivant les financements nécessaires à l’amélioration des transports collectifs dans le contrat de projets Etat / Région 2007-2013.