01/22/2014

Soutenons les femmes espagnoles

Par Catherine Coutelle, Présidente de la Délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale

 

Le gouvernement conservateur espagnol attaque gravement la liberté des femmes et le droit de disposer librement de leurs corps. Il nous fait prendre conscience que les droits des femmes ne sont jamais définitivement acquis.

Nous devons rester vigilant-e-s. A la lumière de reculs toujours possibles, l’adoption par l’Assemblée nationale d’amendements au projet de loi Vallaud – Belkacem sur l’égalité femmes – hommes (suppression de la notion de détresse et l’élargissement du délit d’entrave à l’IVG) révèle toute sa nécessité.

La France doit rester le fer de lance du combat pour les droits des femmes, sur son territoire et sur la scène internationale. Les réactionnaires, qu’ils soient français, espagnols, polonais, maltais, irlandais ne doivent pas l’emporter. La vigilance doit aussi  être de mise au sein des institutions européennes : la frilosité de la majorité conservatrice au Parlement qui a repoussé le rapport Estrela en décembre en est la preuve.

Socialiste, j’en appelle à la mobilisation en France avec le PS. Engagée, je serai le 1er février à Paris. Les femmes espagnoles doivent résister. Notre mobilisation, dans le respect de la souveraineté espagnole, doit être concrète. Féministes, nous devons peser de tout notre poids.