04/28/2009

REDÉCOUPAGE À PARIS : TOUJOURS EN ATTENTE

Lundi soir, des représentants socialistes ont été reçus par M. Marleix au sujet du futur redécoupage de la carte électorale. On était en droit d’attendre du gouvernement qu’il lève enfin le voile sur ses intentions concernant les départements pour lesquels il était encore resté étrangement muet.
Mais une fois de plus, le secrétaire d’Etat aux collectivités territoriales, chargé du découpage électoral, n’a présenté aucune proposition concernant la suppression de trois circonscriptions à Paris. Une fois encore, M. Marleix cache derrière ses ciseaux une mauvaise manière de mettre la droite en position de gagner à coup sûr de nouveaux sièges.
Pourquoi est-il si flou dés qu’il s’agit de la capitale ? Sera-t-elle encore plus maltraitée que les autres départements pour lesquels le gouvernement a déjà indiqué ses projets ? Une chose est sûre, on s’éloigne de plus en plus de la transparence et de l’impartialité promises et répétées par le Gouvernement. La démocratie mérite mieux que ces petits tripatouillages partisans.