03/01/2012

QUESTION ÉCRITE D’ANNICK LEPETIT AU MINISTRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SUR LE FINANCEMENT DE L’ÉDUCATION À LA SEXUALITÉ

Mme Annick Lepetit attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la cohésion sociale sur le financement de l’éducation à la sexualité.

En effet, il apparaît que 500 000 euros, prévus et votés dans le budget 2012, n’ont toujours pas été versés aux Établissements d’Information, de Conseil Conjugal et Familial (EICCF) qui en ont la charge, comme le Planning familial. La mission d’information et d’éducation à la sexualité de ces structures souffre déjà d’un important manque de moyens et ne peut se permettre de perdre 20% du budget alloué par le Parlement.

Depuis près de 40 ans, l’information des populations sur les problèmes de la vie est une responsabilité de l’Etat. L’Education nationale a même parmi ses objectifs celui de « généraliser l’éducation à la sexualité, faciliter l’accès à la contraception et maintenir un bon niveau d’information sur le VIS/Sida et les principales IST ». L’action des ces établissements s’inscrit totalement dans l’accomplissement de cette ambition.

Aussi, Mme Annick Lepetit lui demande d’appliquer la loi de Finances telle qu’elle a été votée par le Parlement, et souhaite savoir quelles mesures elle envisage mettre en oeuvre pour pallier aux difficultés rencontrées par les associations chargées de mener à bien cette importante mission.

Retrouvez ici la pétition du planning familial que j’ai signé.

Le Planning Familial appelle à signer et faire cette pétition pour:
Contribuer à construire une société égalitaire entre les femmes et les hommes
Prévenir les grossesses non souhaitées et les IST dont le VIH
Lutter contre les violences faites aux femmes
Contribuer à faire des jeunes d’aujourd’hui les adultes responsables de demain