11/19/2009

QU’EST CE QU’UNE NICHE PARLEMENTAIRE ?

La grande majorité des lois débattues sont présentées par le gouvernement. Les seules opportunités pour les députés et les sénateurs de déposer des propositions de loi sont les « niches parlementaires », c’est à dire quelques journées réservées dans l’agenda de l’Assemblée nationale et du Sénat pour débattre de textes de loi proposés par les parlementaires.
Depuis la réforme des institutions de 2008, l’UMP veut faire croire qu’en augmentant le nombre de ces niches, elle a donné plus de pouvoirs à l’Assemblée et plus de place à l’opposition. Mais dans la pratique il n’en est rien. C’est surtout le mépris et le manque de respect de la majorité pour les élus de gauche, et les citoyens qu’ils représentent, qui apparaît au grand jour.
Alors que nous avons déposé lors de ces derniers mois des textes importants sur le pouvoir d’achat, le surendettement, les rémunérations des dirigeants d’entreprise, le délit de solidarité ou encore le référendum d’initiative populaire, la droite a fuit le débat à chaque fois. Nous devons donc défendre nos textes devant des bancs de l’UMP désertés et sans qu’aucun député de droite n’ose prendre la parole. Ils ne reviennent alors dans l’hémicycle que le mardi suivant pour un vote solennel qui se solde toujours par le rejet de nos textes, mais sans apporter plus d’explications, d’arguments, bref sans faire ce pour quoi les députés sont élus : débattre en représentant nos concitoyens. La droite est absente de l’hémicycle car elle refuse de discuter nos propositions. C’est ainsi plus facile de dire que nous n’en avons pas !