06/17/2009

QUAND LA DROITE FAIT COULER LES FINANCES PUBLIQUES

L’idée fausse selon laquelle « la droite gère mieux les finances de l’Etat que la gauche » est aussi répandue que totalement infondée. L’audition de Philippe Seguin, Président de la Cour des Comptes, par la Commission des Finances de l’Assemblée nationale nous en a une nouvelle fois apporté la preuve.
Depuis 7 ans que la droite est au pouvoir, elle a battu tous les records de mauvaise gestion. En 2007, le déficit public s’élevait déjà à 41,3 milliards d’euros. En 2008, il s’est encore creusé pour atteindre le chiffre jamais vu de 73,1 milliards d’euros.
Bien sûr, le gouvernement se réfugie une nouvelle fois derrière l’excuse de la crise pour justifier ce gouffre. Mais le président de la Cour des Comptes a bien précisé que seuls 4 des 31 milliards supplémentaires lui sont imputables. 27 milliards d’euros de déficit public supplémentaires sont donc uniquement le résultat de choix gouvernementaux. C’est à dire d’une politique économique et fiscale injuste et inefficace, qui diminue les impôts des plus riches mais crée les taxes payés par tous les autres, qui saupoudre des aides à ses amis et ses clientèles sans aucune efficacité pour le reste de la société, qui annonce beaucoup mais agis finalement peu et mal.
L’année 2009 s’annonce encore pire. Au mois de février dernier, le gouvernement corrigeait sa loi de finance, qu’il avait pourtant fait voter à peine deux mois plus tôt. Il y portait les prévisions du déficit public pour 2009 à 103,8 milliards d’euros, soit 5,6% du PIB. La dette devrait elle s’élever à 73,9% du PIB.
Le budget de la France étant de 240 milliards d’euros, cela signifie tout simplement que cette année, à chaque fois que l’Etat dépense deux euros, il doit en emprunter un !
Pour mémoire, en 5 ans, le gouvernement Jospin a fait adhérer la France à l’euro en ramenant ses déficits sous la barre des 3% du PIB, diminué la dette, équilibré les comptes de la Sécurité Sociale, augmenté le pouvoir d’achat des français, tiré la croissance à 3,5% en moyenne et créé 2 millions d’emplois…