09/30/2010

PAYER PLUS POUR SE LOGER MOINS

La logique du gouvernement est simple : les plus riches méritent la solidarité de la nation toute entière, mais les plus modestes doivent se débrouiller entre eux. La préparation du budget 2011 en donne une nouvelle illustration avec le maintien du bouclier fiscal pour les uns et l’invention d’une nouvelle taxe sur la pauvreté pour les autres.

Pour rembourser sa dette envers l’ANRU, l’agence qui réhabilite les quartiers dégradés, l’Etat n’a rien trouvé de mieux que de ponctionner dans les caisses des organismes HLM 340 M€ par an pendant les 3 prochaines années, soit plus de 1 Mds€ au total. Cette somme sera prélevée directement sur les locataires puisque les loyers devront être augmentés de 2 %, soit 80 € par an en moyenne par ménage.

Alors que les personnes vivant dans le logement social sont par nature modestes, on leur demande de payer plus pour ne pas avoir à augmenter les impôts des plus riches. C’est tout simplement scandaleux.À cela s’ajoute évidemment le désengagement constant de l’Etat dans la construction de logement social. Il n’y consacrera que 500 M€ l’année prochaine, contre 640 M en 2010 et 800 M en 2008. Alors que la France traverse toujours l’une des plus grave crise du logement de son histoire, que plus de 3,5 millions de personnes sont mal logées, que la crise financière touche principalement les moins aisés, le gouvernement va toujours plus loin dans l’injustice.

Avec la loi Boutin, la droite voulait déjà étouffer le « 1 % Logement » et faire payer des amendes aux HLM. Aujourd’hui, elle s’attaque aux locataires. Si elle voulait organiser la mort du logement social, elle ne s’y prendrait pas autrement.