10/15/2004

PARIS RESPECTE SES ENGAGEMENTS

L’opposition municipale n’a de cesse de critiquer la politique du logement du maire de Paris. Lors du conseil municipal du 5 juillet, j’ai demandé à Bertrand Delanoë le nombre exact de logements neufs financés depuis 2001, c’est-à-dire ceux décidés par l’actuelle équipe municipale. J’ai aussi voulu savoir quelles étaient les répercussions sur Paris du désengagement de l’Etat s’agissant du Fonds Solidarité Logement (F.S.L.), de la lutte contre le logement insalubre et des aides personnelles au logement.

Voici les réponses :

En 2002, 3 530 logements ont été créés, 3500 en 2003 contre 1911 en 2000, 1627 en 1999 et 682 en 1998. Selon la Préfecture de Paris – c’est-à-dire l’Etat -, l’actuelle majorité parisienne respecte son engagement de 3 500 logements sociaux par an.

Pour remplir ses objectifs, la Ville de Paris construit et achète des logements. Cette politique permet de développer le logement social sur tout Paris et particulièrement dans les arrondissements qui en comptent le moins. Malgré des résultats très encourageants, l’inquiétude est grande car le gouvernement, depuis plus de deux ans, diminue considérablement les crédits en faveur du logement. Paris en subit les conséquences et doit alors fournir de gros efforts pour compenser l’absence de l’Etat.

Si le logement n’est pas une priorité gouvernementale, il l’est pour Paris qui multiplie les actions pour tenter de juguler la crise.