12/17/2014

Paris adopte un « budget de combat » pour 2015

HDV photo budgetMardi 16 décembre 2014, le Conseil de Paris a adopté le budget pour l’année 2015. Ce premier budget de la mandature d’Anne Hidalgo a été voté unanimement par la majorité municipale PS-PRG-PCF-EELV.

Ce « budget de combat » d’environ 8 milliards d’euros traduit en actes les priorités et promesses annoncées pendant la campagne municipale. Il relance l’économie parisienne par l’investissement et répond en effet aux préoccupations quotidiennes des habitants.

Près de 1,5 milliards d’euros seront consacrés à des investissements et 2,3 milliards à la solidarité face à la crise. Un budget ambitieux de gauche et écologique qui devait résoudre l’équation du trou de 400 millions d’euros représentant la baisse de dotations de l’Etat pour la collectivité parisienne. La Mairie de Paris participe ainsi à la création du la métropole de demain.

Quelques orientations d’investissements sont à souligner tout particulièrement :

  • L’offre de logement est renforcé à hauteur de 442 millions d’euros avec la création de 10000 nouveaux logements dont 7000 logements sociaux ainsi qu’un plan de rénovation thermique des immeubles les plus énergivores.
  • Une amélioration de la voirie et des déplacements (333M€) avec notamment la mise en œuvre du plan de lutte contre la pollution et la prolongation du tramway jusqu’à la porte d’Asnières.
  • Un soutien aux grands projets d’urbanisme (263M€) dans le cadre du plan « Rénover Paris » avec par exemple l’éco-quartier Clichy-Batignolles et le lancement d’études à la Porte Maillot.
  • Un soutien à la petite enfance avec l’ouverture de nouvelles places en crèches et pour l’école avec un accompagnement pour les écoles non retenues dans le disposition de l’éducation prioritaire.

Enfin, comme elle s’y est engagée, Anne Hidalgo donnera, grâce au budget participatif, la possibilité d’allouer 5% du budget d’investissement à des projets qu’ils auront directement proposés, nouvel outil de démocratie locale plébiscité en 2014 pour sa première mise en œuvre.