04/23/2013

MARIAGE POUR TOUS : « DEFAITE MORALE ET POLITIQUE » DES OPPOSANTS

PARIS, 23 avr 2013 (AFP)

Reprise de ma conférence de presse à l’Assemblée nationale

 

 

Le mariage homosexuel va être « gravé dans l’histoire de la République » après « une épreuve » pour la société, marquant « un immense progrès pour l’égalité » et une « défaite morale et politique » des opposants, a déclaré mardi l’une des porte-parole des députés PS, Annick Lepetit.
Avec le vote définitif, mardi à l’Assemblée nationale, de ce projet de loi, la réforme « sera gravée dans l’histoire de notre République. Malgré une opposition de plus en plus violente, malgré des tentatives inacceptables de pressions, d’intimidation, de harcèlement, nous sommes allés jusqu’au bout », a-t-elle noté lors d’un point de presse.
« Comme pour le Pacs, la société française a connu une épreuve, elle s’en sortira plus unie, plus fraternelle », a-t-elle prédit.
Ce sera « un immense progrès de l’égalité des droits et une défaite de l’intolérance et de l’extrémisme. Chaque député socialiste aura au moment du vote une pensée pour ceux qui ont vécu ces dernières semaines la résurgence des pires excès de l’homophobie, les coups, les insultes, la discrimination ouverte ou masquée », a-t-elle ajouté.
Mme Lepetit a affirmé que, « pour ceux qui ont mené ou couvert ces actes, ce sera une défaite morale et politique parce qu’ils ont attisé des conceptions et des comportements discriminatoires qui n’ont pas de place dans notre pays et parce qu’ils ont échoué dans leur dessein de bloquer cette réforme pour mettre à bas la légitimité du gouvernement et de la majorité parlementaire ».
« Les responsables de l’UMP, a-t-elle poursuivi, devront partager cette salissure, eux qui ont constamment apporté leur soutien à ce mouvement, jusqu’à défiler au côté du Front national et des pires groupes intégristes. »
Elle a aussi reproché aux responsables de l’UMP d’avoir « menti aux Français en leur faisant croire qu’ils reviendraient sur cette réforme alors qu’ils ne le feront jamais ».
Pas inquiète au sujet de la prochaine décision du Conseil constitutionnel, la porte-parole a relevé que « l’égalité des droits est un principe fondateur de notre constitution et que rien ne réserve le mariage et la filiation aux seuls couples hétérosexuels ».