10/11/2007

MADAME DE PANAFIEU ET LE TRAM’

COMMUNIQUE DE ANNE HIDALGO ET ANNICK LEPETIT

PORTE PAROLES DE BERTRAND DELANOE

Le Conseil du STIF qui s’est réuni ce matin a adopté, à la quasi unanimité, le principe d’extension du tramway des Maréchaux (T3) jusqu’à la Porte de la Chapelle.

Parmi les élus UMP présents, Monsieur Kosciusko-Morizet, représentant du Conseil général des Hauts de Seine, a notamment apporté son soutien à ce projet.

Ce vote désavoue madame de Panafieu et les positions hostiles qu’elle a successivement exprimées sur ce dossier essentiel :

« …ce tram va à l’encontre de l’histoire » : Interview au « Journal du dimanche » – 17 décembre 2006 (au lendemain de l’inauguration du tramway des Maréchaux, boycottée par l’UMP Paris).

« L’extension est-elle pertinente pour les besoins purement parisiens ? La situation n’est pas comparable sur les boulevards des Maréchaux à l’est et au nord de Paris. Ce qui était vrai pour les Maréchaux sud sur lesquels circule désormais le T3, ne l’est pas pour ces extensions » : Conseil de Paris – Séance de mars 2007.

« Ce que je souhaiterais, c’est que l’on puisse d’abord faire le bilan d’étape du tronçon Pont de Garigliano-Porte d’Ivry. (…) Les élus de la région Ile-de-France commencent aussi à se poser des questions sur ce tramway qu’ils financent mais qui apporte peu aux Franciliens » (Interview à « 20 Minutes » – 8 octobre 2007.)

Dans l’intérêt même de notre débat public, nous appelons madame de Panafieu – aujourd’hui en décalage avec sa propre famille à l’échelle régionale – à clarifier sa position sur ce sujet majeur pour les Parisiens et les Franciliens.