11/08/2010

LOGEMENT SOCIAL : LE GOUVERNEMENT CONTINUE À BAISSER LES CRÉDITS

Dans le cadre du projet de loi de finances pour 2011 les débats commencent à l’Assemblée nationale sur le budget consacré au logement. Sur ce sujet, la politique du gouvernement est claire : se désengager toujours plus face aux besoins urgents de construction de logement social.

Alors que nous comptons 3 millions et demi de personnes mal logées et qu’il manque 900 000 logements dans notre pays, l’État aggrave la crise avec un budget à la baisse. En 2008, l’État consacrait 800 M€ pour la construction de logement social, en 2011 cette dépense chute à 500 M€ et ne sera plus que de 400 M€ en 2013.

À ce choix politique scandaleux, s’ajoutera la taxation honteuse de 340 M€ sur le compte des organismes HLM, soit 1 milliard € sur les 3 prochaines années.

Cette politique injuste est totalement assumée par certains maires d’arrondissements de droite. Ainsi, à l’approche du Conseil de Paris des 15 et 16 novembre prochain, qui doit débattre du Programme Local de l’Habitat, les vœux de l’UMP se multiplient pour tenter comme à chaque fois que l’occasion se présente, d’empêcher la programmation de nouveaux logements sociaux.

Que ce soit au niveau local ou national la majorité présidentielle se retrouve toujours quand il s’agit de lutter contre le logement social.