04/26/2012

LOGEMENT : PRIORITE DES PARISIENS, PRIORITE DE LA GAUCHE

Lors du dernier Conseil de Paris, le rapport de la Mission d’Information et d’Evaluation (MIE) sur la politique immobilière de la collectivité parisienne, mise en place en septembre 2012, a été présenté aux élus. Dans son rapport, la Mission présidée par le responsable du groupe UMP, présente un bilan de la majorité municipale en matière de logement social entre 2001 et 2011.
Grâce à la politique volontariste menée par Bertrand Delanoë, la Ville de Paris atteindra les 20% de logements sociaux courant 2014, près de six ans avant la date butoir fixée par la loi (2020). Le taux de logements sociaux à Paris, sous les deux dernières mandatures, sera passé de 13,44% en 2001 à 20% en 2014, permettant ainsi à des milliers de personnes et familles des catégories populaires et moyennes de se loger.

Le Président du groupe UMP, Jean-François Legaret, a dénoncé dans les média une «éviction des classes moyennes» en mettant en cause la politique du Maire alors que le rapport de la MIE qu’il préside, affirme au contraire que cette politique «a permis de stabiliser une population de classes moyennes et d’attirer de nouveaux locataires correspondant à ce profil».

Le Maire de Paris a réaffirmé que «en construisant, en réhabilitant, en conventionnant, nous avons maintenu à Paris une population que la seule loi du marché aurait inexorablement chassée dans les années 2000».

En plus de ces incontestables efforts, la Mairie de Paris va prochainement recevoir un important soutien de l’Etat, qui n’avait pas particulièrement brillé par son implication aux côtés de la Ville ces dix dernières années. Contrairement à la droite, la gauche convaincue depuis longtemps de l’urgence de la situation pour nos concitoyens, agit.

C’est tout le sens du Plan d’investissement pour le logement présenté par le Président de la République le 20 mars dernier, qui vient en plus de la loi que nous avons votée à l’Assemblée  pour contribuer à baisser le prix du foncier et construire davantage de logements pour les familles.