09/05/2012

LOGEMENT : L’UMP SE TROMPE DE TERRAIN

Communiqué d’Annick Lepetit, porte parole du Groupe Socialiste, Republicain et Citoyen à l’Assemblée nationale

Le projet de loi présenté au Conseil des Ministres ce matin traduit l’engagement du Président de la République de développer une offre de logement pour répondre aux besoins et au pouvoir d’achat de chacun.

Après avoir aggravé la crise du logement pendant 10 ans en désengageant fortement l’Etat et en menant une politique inefficace, tournée d’avantage vers sa clientèle électorale que vers les familles dans le besoin, la direction de l’UMP n’a toujours pas compris la gravité de la situation du pays.

Mme Rosso-Debord est plus effarée par les pénalités infligées aux maires qui refusent de construire que par l’urgence de la situation dans laquelle se trouvent beaucoup de nos concitoyens.

Quant à M. Apparu, il a enfin compris qu’il faut construire plus de logements sociaux, ce qui est un progrès. Mais sa critique sur la vente des terrains de l’Etat avec une forte décote, pouvant aller jusqu’à la gratuité, tombe à plat. La droite au pouvoir a montré qu’avec elle, vendre les terrains de l’Etat prenait du temps et participait à la spéculation foncière, tirant tous les prix à la hausse.

Avec cette loi nous obtiendrons justement le résultat inverse : rendre disponible plus de terrains pour construire plus de logements accessibles au plus grand nombre.