09/22/2009

LES TRANSPORTS EN ILE DE FRANCE BOULEVERSES

p4-photo-ag1109-134-copie.jpgCette nuit à l’assemblée nationale, à l’occasion du projet de loi sur la régulation ferroviaire, le gouvernement a passé en force un amendement bouleversant de fond en comble la gouvernance des transports en Ile-de-France.
Prétextant la nécessaire mise en conformité du droit français avec un règlement sur l’ouverture à la concurrence, le ministre des transports en a profité pour réduire une fois de plus les moyens d’action des élus franciliens. Alors que nos concitoyens espèrent des actes concrets pour améliorer leurs conditions de transport, le gouvernement répond investissements des bénéfices à l’étranger et manœuvres dilatoires pour retarder les calendriers.

Contrairement aux députés UMP, je trouve indécent de renvoyer dos à dos l’autorité organisatrice (le STIF) et son transporteur historique qu’est la RATP.
Pour ma part, je n’oppose pas la RATP aux contribuables et aux usagers. Je pense particulièrement aux agents qui sont directement en relation avec les voyageurs.
J’ai précisé les urgences pour les Parisiens : la désaturation de la ligne 13, le déploiement des nouvelles rames pour le RER A et surtout le bouclage du plan de financement du prolongement du tramway des Maréchaux jusqu’à la Porte d’Asnières.

Télechargez mon communiqué en cliquant ici