07/06/2015

Les Epinettes, un quartier plein de vitalité

Capture d’écran 2015-07-06 à 14.05.32En 2005 le maire de Paris, Bertrand Delanoë a décidé de lutter contre les commerces vacants et d’encourager l’installation de commerces de proximités diversifiés dans les quartiers en déficit. Une mission qu’il a confiée à une société d’économie mixte, la Semaest.

A cette occasion, je me suis engagée et j’ai bataillé pour que le quartier des Epinettes figure bien dans ce programme. In extremis, et sous mon impulsion, les Epinettes ont intégré le projet. Une étude menée a posteriori est venue confirmer les besoins criant des Epinettes dans le domaine et renforcer mon engagement pour ce quartier.

Depuis lors, les Epinettes bénéficient d’aides pour réimplanter des commerces et les faire perdurer. Je me félicite qu’en 2008, et face à son succès, l’opération Vital Quartier ait été renouvelée jusqu’en 2021. Je suis heureuse de voir aujourd’hui le chemin parcouru.

En sept ans, 11 commerces se sont installés dans les rues de la Jonquière, Legendre, Guy Moquet, Berzélius ou encore Pouchet pour ne citer qu’elles. Le dernier né du projet, Moon’s, vient tout juste d’ouvrir ses portes, 43 rue Pouchet. Aidés par la Semaest, les commerces prennent vie et participent à la réhabilitation du quartier. Plus encore, ils apportent une diversité de services qui offrent aux habitants de nouvelles possibilités au quotidien.

Désormais aux Epinettes, vous pouvez apprendre à conduire, acheter un croissant ou encore avoir recours à des services de conception et de réalisation dans le domaine de l’audiovisuel. Les commerces s’installent, mais surtout ils perdurent. Preuve en est qu’un bon programme maintenu dans le temps produit des effets réels et positifs.