10/31/2012

LE PARTAGE DE L’ESPACE PUBLIC ET LA SÉCURITÉ ROUTIERE

L’accident tragique qui a couté la vie à un cycliste le 11 octobre rue Cardinet rappelle à quel point la question de la cohabitation entre cyclistes, piétons et véhicules de tout gabarits est centrale dans la circulation urbaine, pas seulement à Paris. Face à ce qui n’est malheureusement pas le premier accident de ce type, il convient de s’interroger sur les mesures à prendre pour améliorer la sécurité dans l’espace urbain.
Le Club des villes et territoires cyclables, avec son président Jean-Marie Darmian, demande depuis de nombreuses années d’engager un travail de concertation sur le long terme avec la Délégation interministérielle à la sécurité routière et l’ensemble des acteurs concernés.
Une première réunion s’était tenu le 11 février 2010, à l’initiative du Club des villes et territoires cyclables, au cours de laquelle ce dernier avait avancé des solutions concrètes telles que l’abaissement de la vitesse, la création d’une ligne avancée en amont des passages piétons et, surtout, la mise en oeuvre du Code de la rue, qui a notamment fait l’objet de publications officielles du ministère de l’écologie.
Cette réunion n’ayant malheureusement pas été suivie d’effets concrets, il est important que s’engage rapidement cette concertation avec le nouveau Délégué interministériel à la sécurité routière, Frédéric Péchenard.
S’il est important de rappeler que le nombre d’accidents rapporté à l’augmentation très importante de la pratique du vélo dans les centres urbains ces dernières années est faible, leur nombre est toujours trop élevé. Il est urgent de prendre des décisions concrètes dans l’objectif d’assurer la sécurité de tous, particulièrement de ceux qui sont le plus exposés.