11/26/2013

Retraites : une réforme de gauche

La majorité de gauche a définitivement adopté, en seconde lecture, le Projet de loi sur les retraites.

Cette réforme fait partie intégrante du contrat de gouvernement que nous avons passé devant les Français lors des élections présidentielles et législatives. Elle engage notre crédibilité et celle de notre politique. On ne peut pas défendre le régime par répartition et refuser un effort équitablement partagé entre les entreprises, les salariés et les retraités pour assurer sa pérennité. On ne peut pas vouloir plus de justice et rejeter des avancées aussi importantes que la prise en compte de la pénibilité, du fractionnement des carrières ou des années d’études.

Cet esprit de justice se retrouve dans les engagements pris par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales. D’une part, le minimum vieillesse sera revalorisé deux fois au lieu d’une, en avril et en octobre, et passera de 787 à plus de 800€. D’autre part, l’aide à la complémentaire santé pour les retraités les plus modestes (qui touchent entre 770 et 967€ par mois) sera augmenté de 50€ par an. Le gouvernement a entendu les députés de la majorité.

La majorité doit prendre ses responsabilités. La solidarité ne se découpe pas en rondelles  de saucisson. Cette réforme est de gauche et la gauche doit l’assumer sans complexe et en totalité.