03/04/2013

L’attribution des logements dans le 17e est une mascarade

Face à la désespérance de nombreux demandeurs de logements sociaux dans le 17e, la moindre des exigences serait que la commission chargée des attributions soit transparente dans sa composition et ses critères de sélection et d’attribution. Or, ce n’est pas la pratique de la mairie du 17e. Celle-ci est une des rares mairies d’arrondissement qui ne donne aucune information en la matière sur son site officiel. Aucune liste attestant de la composition de la commission, présidée par l’adjointe au Maire chargée du logement, n’est connue des habitants. Y siégeant moi-même depuis septembre 2013, je n’ai pas connaissance de l’ensemble des membres qui la compose.

Les dossiers présentés à la commission sont nominatifs et au nombre de trois pour un logement. En amont, ils sont sélectionnés par le cabinet de la Maire. Il revient à la commission de classer par ordre de priorité les trois dossiers en fonction de critères. Or, ces critères varient au gré des commissions et en fonction de la présentation faite par l’adjointe au Maire. Un exemple parmi d’autres: lors de la dernière réunion de la commission, un responsable d’une jeune association a été sélectionné en priorité au prétexte qu’il était « très impliqué » dans le 17e. A moins de trois semaines des élections municipales, il faut saluer l’opportunité !

Ainsi, la politique d’attribution des logements sociaux de la Mairie du 17e est à l’image de ses élus : contre la construction de logements sociaux sauf pour eux mêmes (lire à ce sujet cet article de presse de Paris Tribune).

 

Il est grand temps de garantir la transparence et l’équité dans l’attribution des logements sociaux comme je le propose dans mon projet pour le 17e :

 

  •  en créant une commission d’attribution pluraliste
  •  en attribuant des logements sur la base de critères objectifs
  •  en garantissant l’anonymat des dossiers examinés
  •  en rendant compte aux habitants des décisions de la commission en toute transparence »