11/05/2012

LA SOLIDARITE SELON LA MAIRE DU 17E ARRONDISSEMENT

En perte de majorité au sein de son propre camp, la Maire du 17e utilise tous les moyens de la municipalité pour se constituer un fichier de soutien.

Un curieux « message aux habitants du 17e », sous forme de tracts et d’affiches avec le logo de la mairie, vient d’être largement distribué par des scouts dans tout l’arrondissement. Sous couvert de « développer un réseau de veille pour repérer les personnes en situation de fragilité », Brigitte Kuster demande aux habitants « d’être le relais de la mairie dans votre immeuble » en adressant directement leurs coordonnées à l’adresse mail nominative d’Atanase Périfan. Celle-ci figure au bas du tract sous le titre « contact Plan 17e solidaire » avec la photo de l’adjoint.

 

S’il s’agit réellement de « renforcer les solidarités de voisinage » alors pourquoi aucun des services sociaux de la mairie, comme ceux de l’Etat, ainsi que les nombreuses associations comme Petit Frères des Pauvres, qui porte le réseau « voisinage » pour les personnes âgées, ou encore l’association Aurore qui coordonne les maraudes dans le 17e, ne sont ni mentionnés, ni référencés, ni associés à cette démarche ?

 

Comment vont être traitées les coordonnées personnelles des habitants collectées sur le mail atanase.perifan@paris.fr ? Comment Atanase Périfan va-t-il prendre en charge les signalements qui lui seront faits ? Quels services et quels moyens sont mis à sa disposition pour cela ? N’est-ce pas source de désorganisation et d’inefficacité sans compter le risque de ne pas répondre à un signalement urgent ?

 

Tout cela n’est ni sérieux, ni responsable, sans compter l’argent public dépensé pour cette opération, sans connaître quelle fédération ou association de scouts s’est fait le relais de cette campagne de communication pendant deux jours, ni pourquoi. Ces questions, nous avons voulu les poser légitimement à la Maire du 17e à l’occasion du dernier conseil d’arrondissement mais elle a refusé de nous donner la parole. La démocratie passe la marche arrière à la Mairie du 17e.