10/29/2009

LA SCIENTOLOGIE : CONDAMNATIONS POUR ESCROQUERIE EN BANDE ORGANISEE

justice-internationale.jpgLe tribunal correctionnel de Paris a condamné cette semaine les deux principales structures françaises de l’Eglise de scientologie pour escroquerie en bande organisée à une amende de 600 000 € mais a autorisé la poursuite de ses activités. Ce jugement vise l’association spirituelle de l’Eglise de Scientologie-Celebrity Centre et sa librairie SEL rue Legendre dans le 17ème arrondissement de Paris. Les principaux responsables ont écopé d’amendes et peines de prison avec sursis.Le délibéré du jugement fixe ainsi les « limites » à l’exercice de la liberté religieuse lorsque celle-ci profite de la vulnérabilité des personnes et organise l’instrumentalisation de leur faiblesse. Les juges ont ainsi reconnu que les tests de personnalités étaient bien un outil sans valeur scientifique, utilisés par les scientologues aux seules fins d’alpaguer et d’accrocher de nouveaux adeptes. Ils ont également condamnés la pression exercée sur les adeptes ainsi que les difficultés rencontrées par les adeptes pour un éventuel remboursement des sommes dépensées auprès de la scientologie.
Si l’on peut encore aujourd’hui s’interroger sur « l’opportunité » de la modification législative UMP en mai dernier introduisant insidieusement l’interdiction de toute dissolution de personne morale condamnée pour escroquerie, ce jugement sonne comme une mise en demeure pour la scientologie… une mise en demeure pécuniaire.