10/17/2014

La Mairie de Paris annonce un budget pour 2015 « sérieux et ambitieux »

Anne Hidalgo présentera lors du prochain Conseil de Paris, le 20 octobre 2014, ses orientations pour le prochain budget qui sera sérieux et ambitieux.

Sérieux car le contexte financier est inédit pour la collectivité, ambitieux car nous avons des engagements à respecter en matière d’investissements.

Depuis 2001, la Mairie de Paris a assuré une gestion financière saine et scrupuleuse, saluée notamment par la Chambre régionale des comptes. Nous avons, en effet, réussi au cours des deux précédentes mandatures à baisser les dépenses de fonctionnement de la Ville tout en maintenant la qualité des services publics pour les Parisien(ne)s.

Néanmoins, la crise que traverse actuellement notre économie pèse sur les recettes tandis que plusieurs nouveaux défis financiers se posent pour Paris et appellent à un effort financier conséquent. Ainsi, en 2015, l’Etat baissera ses dotations pour Paris à hauteur de 200 millions d’euros, ce qui représente actuellement environ 3% des recettes de fonctionnement de la Ville. A cela s’ajoutera une forte augmentation de la péréquation, c’est-à-dire l’effort de solidarité envers les autres collectivités. D’autre part, les dépenses sociales, en particulier liées au bon fonctionnement du RSA augmenteront également à hauteur de 35 millions d’euros. Au total, la Ville devra trouver près de 400 millions d’euros pour boucler ce budget 2015.

Dans ce contexte particulier nécessitant plus de sobriété dans le fonctionnement de l’administration, Anne Hidalgo proposera au Conseil de Paris « un budget de combat » pour continuer à se battre sur différents fronts : la cohésion sociale, le dynamisme économique, la culture ainsi que la transition énergétique. Les engagements pris en matière d’investissements seront fléchés en priorité sur le logement, les transports et les équipements de proximité, notamment dans les quartiers populaires. Ils représenteront 8,5 milliards d’euros sur l’ensemble de la mandature.

Ce nouveau cadrage budgétaire s’attachera à respecter l’engagement ferme exprimé par Anne Hidalgo lors de la campagne municipale de ne pas augmenter les impôts locaux des Parisiens pendant toute la mandature, ces impôts restant d’ailleurs très modérés et inférieurs à ceux des autres grandes villes françaises.