09/20/2013

LA FRANCE REINVESTIT ENFIN DANS SON ECOLE

Votée par la majorité en juillet dernier, la loi pour la refondation de l’école de la République est mise en application en cette rentrée scolaire 2013. Elle concrétise ainsi un engagement majeur pris devant les français par François Hollande, avant qu’il ne soit élu chef de l’Etat. Outre la réforme des rythmes scolaires, qui sera effective sur l’ensemble du territoire à la rentrée 2014, nombreuses sont les mesures qui entrent dès aujourd’hui en application.

 

Le Président de la République l’avait annoncé, le ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon l’applique : la priorité du gouvernement en la matière se concentre sur le primaire, là où se manifestent les premières difficultés, où se forme l’échec scolaire et les inégalités. En France, ces difficultés sont particulièrement inquiétantes : à l’entrée au collège, 15% des élèves connaissent déjà de graves difficultés  et 25% ont des acquis fragiles. C’est pourquoi, après tant d’années de désintérêt et de sous-investissement, nous devons nous atteler à enrayer ce phénomène préoccupant :
  • 3350 postes d’enseignants sont créés dans les écoles publiques et privées sous contrat.
  • Plus de 1000 nouveaux postes sont destinés au dispositif « plus de maîtres que de classes », nouvelle organisation pédagogique favorisant la réussite des élèves. Les écoles Kellner et Epinettes, dans le 17è, bénéficient d’ailleurs de cette mesure.
  • 10 000 personnes seront progressivement recrutées pour assister les directeurs d’écoles et les enseignants et apporter un appui dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires.
  • Enfin, des conseils école-collège sont mis en place pour faciliter la transition entre le primaire et le secondaire, et propose des projets pédagogiques communs à un collège et aux écoles de son secteur.
Cependant, au-delà de cette seule transition école-collège, c’est l’ensemble du second degré qui est concerné par la loi de refondation de l’école.

 

Là aussi, les moyens humains sont mis en adéquation avec la volonté de progrès pour les élèves. 4200 enseignants ont été recrutés, notamment pour accompagner l’augmentation du nombre d’élèves et permettre aux collèges des zones en difficulté de mettre en place des dispositifs pédagogiques adaptés. Plusieurs centaines de  conseillers principaux d’éducation, personnels administratifs et assistants sociaux ont également été recrutés.

 

Cette rentrée voit aussi l’expérimentation d’un nouveau service public de l’orientation dans 6 régions. Le choix de cette échelle n’est pas anodin puisque les régions, jouent un rôle économique central et sont au plus près des offres de formation et des opportunités d’emploi. Les élèves pourront ainsi bénéficier d’informations sur les métiers, sur l’insertion professionnelle, ainsi que d’un accompagnement dans leurs choix d’orientation. Si l’expérience s’avère positive pour les élèves, le dispositif sera étendu à l’ensemble du pays.

 

La rentrée 2013 est aussi marquée par le retour des valeurs républicaines. A l’initiative du ministre de l’Education, une charte de la laïcité est affichée dans les écoles primaires, collèges et lycées. Parce que la laïcité fait partie de notre socle de valeurs communes, elle doit être toujours reconnue au sein de l’école républicaine.

 

Enfin, la rentrée 2013 confirme la volonté du Président de la République : donner aux élèves les moyens nécessaires à leur réussite et à leur épanouissement au sein de l’école publique, gratuite et laïque pour mieux préparer leur avenir.