07/10/2008

LA DROITE S’ACHARNE SUR L’ARTICLE 55 DE LA LOI SRU

Christine Boutin, ministre du logement et de la ville, a annoncé ce matin le projet de loi de « mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion ».
Nous craignons que ce ne soit qu’une loi de plus s’ajoutant aux nombreuses autres sur le logement que la droite a fait voter depuis 2002 et qui sont injustes et inefficaces comme chacun peut le constater
Or, Christine Boutin persiste et signe dans ce sens avec sa nouvelle loi car elle prévoit de remettre en cause l’article 55 de la loi Solidarité et renouvellement urbains (SRU). La droite ne peut s’empêcher d’attaquer ce dispositif qui oblige la plupart des villes, sur tout le territoire, à avoir au moins 20% de logements sociaux. Elle s’y est opposée dès 2000 au moment de son vote par le Parlement et n’a eu de cesse depuis six ans de vouloir le supprimer.
Ainsi, Madame Boutin reprend à son compte un amendement que le député UMP Patrick Ollier avait tenté d’imposer en 2006. Elle prévoit d’inclure dans le quota de 20% des logements en accession sociale à la propriété. Résultat, il y aura moins de logements locatifs destinés aux personnes modestes qui seront réalisés. Pourtant, l’augmentation du nombre de demandeurs qui dépasse les 1,4 millions prouve bien que nous en manquons. Et, la plupart d’entre eux qui ne peuvent accéder à la propriété devront donc encore attendre.
Ce texte annonce donc des jours bien sombres à nos concitoyens. Le Parti socialiste et ses élus se mobiliseront à nouveau pour lutter contre cette énième tentative de la droite de vouloir supprimer un dispositif important de solidarité nationale.