10/19/2009

LA DROITE MEPRISE LE DEBAT DEMOCRATIQUE

logoan1.JPGLes grands discours de la majorité sur la revalorisation du rôle du Parlement et le statut de l’opposition ont prouvé leurs limites ce jeudi 15 octobre. Alors que trois propositions de loi socialistes étaient à l’ordre du jour de l’Assemblée, sur le surendettement, sur les hautes rémunérations et sur le référendum d’initiative populaire, l’UMP a totalement fuit le débat.

 

Le nouveau règlement, voté en force par les seuls députés de droite il y a quelques mois, lui a permis de repousser à une date ultérieure tous les votes concernant ces textes. Les députés de droite ont donc considéré qu’ils n’avaient plus besoin d’être présent dans l’hémicycle pour rejeter nos propositions. Nous en avons donc été réduis à défendre nos propositions devant un hémicycle vide. Les 3 ou 4 élus de l’UMP présents au milieu des bancs désertés de la droite n’ont en effet à aucun moment pris la parole.

 

Cette manière de procéder est tout simplement scandaleuse. Est-ce cela la conception qu’a la droite du débat démocratique ? Quel manque de respect pour les millions de français directement concernés par les sujets que nous avons abordé. Nous avons refusé de participer à cette mascarade et avons quitté l’hémicycle. Mardi prochain, lors du vote solennel sur ces textes, les députés de droite reviendront certainement voter en nombre contre nos propositions. Mais à aucun moment ils n’apporteront de vraies réponses aux problèmes que nous avons soulevés.