02/25/2009

LA CRISE PAS POUR TOUS…

argent.jpgLes actionnaires des sociétés du CAC 40 vont percevoir 54,2 milliards d’euros via des dividendes et des rachats d’actions, sur l’exercice 2008.
Les résultats de 2008 sont aussi profitables que ceux de l’année précédente pour les actionnaires du CAC 40 ! On est donc loin de la règle des trois tiers qu’appelait récemment de ses vœux Nicolas Sarkozy.
Chez Total, qui réalise un bénéfice historique de 13,9 milliards d’euros, 4,9 milliards d’euros seront ainsi distribués aux actionnaires et … 109 millions d’euros aux 40 000 salariés français du groupe.
Mais le comble de la financiarisation de l’économie, c’est le cas du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, qui distribue des dividendes alors qu’il annonce une perte de 343 millions d’euros au titre de l’exercice 2008. PSA, dans le même temps, recourt à l’aide de l’État (3 milliards d’euros), s’apprête à se séparer de plus de 11 000 salariés en 2009 dans le cadre de son dispositif de départs volontaires, détourne clairement la contrepartie demandée par le gouvernement de ne pas faire de plan social.
La Société générale quant à elle ne fait pas mieux, après l’aide de l’État, elle s’apprête à verser un dividende de 700 millions d’euros à ses actionnaires !
Les inégalités dans la redistribution des profits s’accroissent aux profits des actionnaires et au détriment des salariés et de l’investissement.
Mais le chef de l’État a encore rappelé récemment « qu’il ne changerait pas de cap !»