11/17/2010

LA COUR DES COMPTES DÉNONCE LE RETARD DES TRANSPORTS EN ILE-DE-FRANCE

Dans un rapport publié mercredi 17 novembre, la Cour des comptes rend une analyse détaillée de l’évolution des transports en Ile-de-France ces dernières années. Un bilan qui pointe du doigt les retards de la RATP et la SNCF dans de nombreux domaines.

Ce rapport confirme les dérives que je dénonce depuis des années et qui se traduisent par une saturation des lignes de métro et en particulier de la ligne 13 ! Les conditions de transport se sont dégradées face à l’augmentation des déplacements des franciliens et à la diminution des investissements publics. La ligne 13 est l’exemple criant de ce phénomène de saturation qui va en augmentant. Je n’ai eu de cesse d’alerter la RATP sur la baisse de la qualité de service constatée au quotidien par les franciliens qui est en total décalage avec les études réalisées par l’entreprise.

Le PDG de la RATP déclarait récemment qu’il ne voulait pas que « toutes les lignes de métro deviennent des futures lignes 13 ». Ce que je demande pour ma part, c’est qu’aucune ligne de métro ne soit exploité dans des conditions pareilles ! Le choix politique du gouvernement qui préfère investir massivement dans les lignes à grande vitesse en oubliant les transports publics urbains particulièrement en Ile-de-France est en totale contradiction avec l’investissement des collectivités territoriales ces dernières années. Depuis la décentralisation du STIF en 2006, c’est plus de 500 M€ d’offre supplémentaire trains/RER/Métro/tram et bus qui sont financées en plus chaque année par les collectivités.

Ce rapport est un soutien au projet Arc Express, puisqu’il met en évidence l’urgence de développer une offre de transport plus importante dans la métropole parisienne. En effet, les points noirs de trafic en banlieue démontrent bien le besoin criant d’infrastructures nouvelles de transport en rocade et la nécessaire modernisation de l’existant, en particulier des RER qui figurent en priorité dans le plan de mobilisation pour les transports voté par les 8 départements franciliens et la Région.

La question des ressources est au cœur des débats en cours. En effet, le gouvernement propose un projet qui au-delà des annonces et des promesses n’a pas de financement. A ce propos, Jean-Paul Huchon vient une nouvelle fois d’adresser au premier ministre un plan de financement pour un meilleur réseau de transport francilien. Ce projet est une proposition raisonnable qui correspond aux attentes de nos concitoyens, je souhaite que le gouvernement y réponde enfin.