07/03/2012

LA CHASSE AUX MENDIANTS EST TERMINÉE

Le nouveau Préfet de Police de Paris a décidé de ne pas reconduire les arrêtés anti-mendicité concernant les secteurs des Champs Elysées, des Grands magasins et du Louvre. C’est une bonne chose car ils étaient l’un des symboles de la politique spectacle menée par la précédente majorité, mélange de coups de com et de clins d’œil appuyés à l’extrême droite.

Dès le mois de septembre 2011, j’avais protesté contre l’inefficacité de ces mesures. Elles visaient plus à pointer du doigt des boucs émissaires, les Roms et plus généralement les pauvres, qu’à apporter des solutions.

Le bilan dressé aujourd’hui par la préfecture est conforme à mes prévisions. Les études ont montré que le dispositif est inefficace, le taux de paiement des amendes est proche de 0 et la sanction est très peu incitative. Sur les 250 délinquants roumains interpellés à Paris et reconduits à la frontière, seuls 30 l’ont été dans les zones concernées par les arrêtés. Mais puisqu’ils sont citoyens européens, ils ont pu revenir en France légalement quelques jours plus tard.

Au final, ces arrêtés n’ont pas permis le démantèlement des réseaux mafieux. Leur véritable objectif était de repousser la misère de quelques rues, loin des regards des touristes et des habitants des quartiers les plus riches de Paris.

Cette décision ne signifie pas pour autant que l’on peut s’accommoder de la mendicité et encore moins de la présence d’enfants isolés dans les rues de la capitale. Mais pour trouver les réponses à ces problèmes réels, on doit sortir de la simple logique de la communication et de l’effet d’annonce.

Lutter contre les réseaux qui exploitent la misère est une chose sérieuse et difficile. Le nouveau préfet en a fait un objectif prioritaire et sa volonté de travailler avec le parquet, les élus et les autorités roumaines démontre un changement de méthode salutaire. Nous devons travailler en lien étroit avec l’Etat pour traiter ce grave problème et, grâce au changement du Ministre de l’Intérieur et du Préfet de Police, cela est devenu enfin possible.