02/01/2011

INTRODUCTION DÉBAT PUBLIC DE CLÔTURE GRAND PARIS – ARC EXPRESS

Introduction d’Annick Lepetit lors de la clôture des débats publics Grand Paris / Arc Express – 31 janvier 2011

– Au nom du Maire de Paris, Bertrand Delanöe, je suis heureuse de vous accueillir ici Porte Maillot, pour la conclusion des deux débats publics organisés par la commission nationale du débat public représentée ici par monsieur Deslandes que je remercie chaleureusement, lui et son équipe pour ce travail démocratique.

– Depuis juin 2008, la Région Ile-de-France, la Ville de Paris et les départements franciliens portent le plan de mobilisation des transports au premier rang desquels figurent la  ligne 14 pour désaturer la ligne 13, les schéma directeurs des RER C et D et bien sûr la rocade Arc Express, métro automatique autour de Paris pour améliorer les liaisons de banlieue à banlieue.

– Pour avoir participé à un certain nombre d’entre elles, je constate  que les réunions publiques ont pesé pour qu’il y ait complémentarité des tracés entre le projet du gouvernement et les projets de la Région et des départements.

– Nous voyons nos efforts récompensés puisque nos propositions d’agir au plus vite pour l’amélioration de l’existant sont reprises dans l’accord qui va vous être présenté ce soir.

– Nous avons franchi un premier pas et comme je suis pragmatique et réaliste, nous devons prendre date aujourd’hui pour engager les financements nécessaires à la réalisation des projets et au bon fonctionnement des transports existants.

– L’État et les élus franciliens, doivent contribuer à développer un service public de transport de qualité, il en va de l’essor de notre économie pour d’abord créer des emplois mais aussi pour le développement de nos villes pour améliorer le quotidien des usagers.

–  C’est en ce sens que la Région, le STIF et la Ville de Paris ont continué à travailler sur le prolongement de la ligne 14. Et la semaine dernière, j’étais à une réunion concernant l’implantation d’une nouvelle station pas très loin de nous, à la gare Cardinet.

–  Chacun d’entre nous prend le métro, le RER, le bus tous les jours, ils font partie de notre quotidien, je veux aussi qu’il fasse partie de notre avenir. Il est donc impératif de poursuivre nos efforts, tous ensemble.