04/11/2012

GRAND PARIS : LE GOUVERNEMENT DÉVALISE LES COLLECTIVITÉS

Ce matin, au Conseil du Syndicat des Transports en Ile-de-France (STIF), j’ai été amené à m’exprimer sur un décret publié en catimini par le gouvernement dans le cadre de la loi du Grand Paris. A aucun moment, les collectivités franciliennes n’ont été consultées.

Ce décret prévoit pourtant que le STIF prenne en charge le fonctionnement de la Société du Grand Paris (SGP) qui est un établissement public d’Etat, sans avoir la possibilité de donner son avis sur les choix faits par celle-ci. Ce total déni des lois de décentralisation, dans la continuité de l’action du gouvernement Sarkozy, n’est pas le seul méfait de ce décret signé par les ministres Leroy et Mariani.

En effet, il permet aussi à la SGP de passer des contrats de Partenariat Public-Privé pour réaliser le réseau de transport sans que le STIF ne puisse intervenir. Par contre, c’est ce dernier qui règlera la facture !

La pilule est trop grosse, le gouvernement ne peut se servir des collectivités locales comme d’une tirelire, tout en critiquant sans cesse leurs dépenses. C’est pourquoi, j’ai voté favorablement avec les autres élus de la majorité, une délibération pour déposer un recours contre ce décret afin que le gouvernement assume au moins sa part dans le futur réseau de transport du Grand Paris.