02/15/2010

ENCORE UNE NOUVELLE LOI SUR LA SECURITE

Un énième projet de loi du gouvernement sur la sécurité  est proposé à l’Assemblée Nationale. Cette fois-ci, c’est sous le nom de LOPPSI* qu’il se présente.

Cette nouvelle loi arrive alors même que les précédentes ne sont toujours pas appliquées par manque de publication des décrets. Depuis 2002, pas moins de 16 lois et 120 modifications du code pénal ont été faites pour lutter contre la délinquance. Avec quels résultats?

Une fois encore, à quelques semaines des élections, le gouvernement se sert de la sécurité comme d’un adjuvant électoral pour masquer les faiblesses de ses résultats.En effet, les chiffres sont là : les atteintes volontaires à l’intégrité physique ont augmenté de 14% entre 2003 et 2008. Sur la même période, les violences physiques non crapuleuses ont augmenté de 37%. Comme quoi « la politique du chiffre » si chère au Président de la République, ancien ministre de l’Intérieure, peut se retourner contre son auteur!

Une nouvelle loi sur la sécurité ne peut être appliquée sans policiers sur le terrain. Pourtant ces trois dernières années, plus de 9000 emplois de policiers et de gendarmes ont été supprimés. L’objectif affiché est d’atteindre d’ici 2013, 11000 postes en moins.

La violence s’accentue, les lois se multiplient, les coups de mentons et les effets d’annonces se perpétuent mais les effectifs des forces de police diminuent…Ce doit être ça « la politique du chiffre ».

* Loi d’orientation et de programmation pour la performance de la Sécurité Interieure