01/09/2013

EN 2013, LE CHANGEMENT CONTINUE

Si les premiers mois d’exercice de la nouvelle majorité ont été bien remplis, les 6 prochains le seront tout autant. Au premier semestre 2013, c’est un agenda chargé que nous nous sommes fixés pour continuer le redressement du pays.

La première des priorités est évidemment l’emploi. Notre premier texte en débat dès la semaine prochaine à l’Assemblée sera le projet de  loi sur les contrats de génération. Puis viendra la loi sur la sécurisation de l’emploi qui s’appuiera sur les négociations en cours entre les partenaires sociaux. Parallèlement, les textes votés fin 2012, comme la mise en place de la Banque Publique d’Investissement et la création de 150.000 emplois d’avenir seront concrètement mis en place.

La finance sera davantage au service de l’économie avec la réforme bancaire qui sépare les activités utiles à l’économie de celles purement spéculatives qui sera débattue au Parlement dès ce trimestre.

Nous continuerons à agir pour améliorer le pouvoir d’achat avec de nouvelles règles de revalorisation du SMIC, un plan massif contre la pauvreté, le projet de loi relatif à la protection des consommateurs et l’extension de l’encadrement des loyers.

En juin, le projet de loi sur le logement et l’urbanisme sera présentée en Conseil des ministres pour compléter la palette d’outils nécessaires à l’accomplissement de notre objectif de 500.000 constructions de logements par an. La concertation avec les professionnels, les associations, les élus locaux commence maintenant.

La refondation de l’école sera un des grands chantiers de cette année et doit être en débat a l’Assemblée en mars pour une mise en œuvre de la réforme dès la rentrée scolaire de septembre.

Nous rénoverons les institutions à travers la loi sur la décentralisation et celle sur le non-cumul des mandats. La réforme de la transition énergétique sera poursuivi.

La loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homosexuels sera débattu dans l’hémicycle a partir du 29 janvier, suivi par le projet sur les familles en mars. Le projet de loi-cadre portant sur les droits des femmes sera présenté en Conseil des Ministres en mai et celui sur la fin de vie en juin.

Emploi, logement, pouvoir d’achat, familles, institutions, écologie, société… Sur tous ces grands sujets, le changement continue.