04/07/2009

DÉSATURATION DE LA LIGNE 13 : POUR LES ÉLUS DE DROITE « IL EST URGENT D’ATTENDRE »

ligne13.gifDemain sera présenté en Conseil d’administration du STIF le document contenant les grandes lignes du projet de désaturation de la ligne 13 du métro parisien.
Il s’agit de l’aboutissement de plusieurs mois d’études, de réflexion et d’échanges entre élus, usagers et partenaires, qui ont permis de dégager une solution qui va permettre de décharger significativement la ligne 13, tout en offrant un nouveau maillage de la zone Nord Ouest de Paris et de la Petite Couronne en desservant les nouveaux quartiers urbains.
Je me réjouis sincèrement de l’aboutissement de ces travaux, auxquels j’apporte un soutien actif et continu, notamment depuis que je siège comme Vice présidente du STIF. Le rapport qui sera soumis au vote des élus demain matin permettra, une fois adopté, de saisir la Commission Nationale du Débat Public.
Pour cette raison, je suis extrêmement choquée d’apprendre que les élus de l’UMP qui siègent au STIF ont fait savoir qu’ils ne voteraient pas en faveur de ce projet en prévoyant un renvoi du dossier en commission ce qui, en d’autres termes, revient à dire : « il est urgent d’attendre ».
Comment peut-on faire preuve d’un tel déni du quotidien des usagers des transports en commun ? Comment peut-on oser demander le report des décisions quand enfin elles arrivent ? Nous retrouvons les manœuvres dilatoires de la droite en matière de transports collectifs comme lorsqu’elle était aux manettes du STIF et nous a déjà fait prendre un retard considérable.
J’ose espérer que la sagesse l’emportera et que les élus de l’UMP sauront se souvenir qu’en décembre 2007, lorsque avait été prise la décision d’engager les études de désaturation de la ligne 13 au STIF, le vote avait été unanime…
Téléchargez mon communiqué