09/05/2009

DESATURATION DE LA LIGNE 13 : ON AVANCE…

A l’heure où le gouvernement se noie dans des débats abstraits sur le Grand Paris, sans aucun lien et aucune concertation avec les élus et les habitants de la Région capitale, certains projets concrets, eux, avancent.
Le projet de prolongement de la ligne 14 du métro pour désaturer la ligne 13, sur lequel le STIF avec la Ratp, a travaillé et qui a été adopté par les élus franciliens en avril dernier, vient de franchir une nouvelle étape, et je m’en réjouis.
La Commission Nationale du Débat Public, instance qui doit être saisie pour tous les grands projets d’envergure, vient de désigner le STIF, pour lancer la concertation sur ce projet.
Cette décision donne donc le feu vert pour que puisse s’engager, dès maintenant, une phase de présentation du projet et d’échange avec les habitants et l’ensemble des parties prenantes concernées par le prolongement de la ligne 14.
Je me réjouis que l’on puisse entrer dans ce processus de concertation et de dialogue avec le public, notamment les usagers de la ligne 13, qui n’ont que trop attendu une évolution de leurs conditions de transport quotidien, mais aussi les habitants du nord ouest parisien à qui l’on va pouvoir, enfin, offrir de nouvelles dessertes de métro nécessaires pour accompagner les mutations urbaines des quartiers périphériques.
Un garant de la concertation doit maintenant être nommé, personnalité indépendante qui veillera à la transparence et au bon déroulement des débats. Je souhaite qu’il le soit au plus vite comme je souhaite aussi l’implication forte et soutenue de la Ratp afin de ne plus faire attendre nos concitoyens. 
Il faut en effet, rapidement, que chacun puisse s’exprimer sur ce projet, et que ces débats permettent d’avancer de manière constructive et démocratique.