09/26/2013

CHÔMAGE : PAS DE POLEMIQUE, DES FAITS

Après 27 mois consécutifs de hausse, les chiffres du chômage pour le mois d’août 2013 (50 000 demandeurs d’emploi en moins) montrent des premiers signes encourageants sur le front de l’emploi. Il faudra confirmer ce résultat dans la durée, la mobilisation en faveur de l’emploi et de la compétitivité doit être poursuivie.

La polémique sur les statistiques, qui n’a pas manqué de venir dès la publication des chiffres de Pôle emploi, montre, elle, que certains n’ont aucun intérêt à voir la situation s’améliorer. Cette attitude est inqualifiable. Bien sûr, il ne s’agit pas de dire que la courbe du chômage vient de s’inverser, personne d’ailleurs ne le fait. Mais le signal important est la diminution des entrées à Pôle emploi, des licenciements, des fins de CDD, des fins de missions d’intérim. Ce sont des indicateurs plus significatifs que les commentaires sur les statistiques.

La majorité de gauche, depuis juin 2012, a fait de l’emploi sa priorité. Elle met en œuvre des politiques pour justement favoriser l’emploi. Les emplois d’avenir, les contrats de génération, le CICE, la Banque Publique d’Investissement, la sécurisation de l’emploi (issue du contrat avec les partenaires sociaux), peuvent nous permettre d’enclencher l’inversion de la courbe du chômage qu’espèrent tous nos concitoyens et pas seulement le Président de la République.

Plus que jamais, toutes les forces vives de notre pays doivent s’engager pour relever le défi de la lutte contre le chômage.