• Les commanditaires, si loin de Paris https://t.co/09VTqOwxXq via @Lesjoursfr      RT @COMJUS_ASSAS: La Défenseure des droits, Claire Hédon, s’inquiète d’une prolongation de l’état d’urgence sanitaire. ⁦@lemondefr⁩ #DDD ht…      Témoignages bouleversants des survivants pris en otage dans l’Hyper Cacher. « La volonté de vivre face à la fureur… https://t.co/CheVKLe5p7      « Ensemble, défendons la liberté : lettre ouverte à nos concitoyens » — via ⁦@LaMatinale_M⁩… https://t.co/Ss4Z8OiNxY      A Madrid, «on nous confine parce qu’on est pauvres». 37 zones de la capitale espagnole sont reconfinées aujourd’hui… https://t.co/6YOWegvGsZ      40 ans de blocages, c’est hallucinant 🍃 https://t.co/dUU2L9hi9G      RT @catherinegaste: La loi autorise la privatisation de kilomètres de nationales. Un décret, publié au « Journal officiel» ni vu ni connu a…      RT @anticor_org: #CamillePascal a été condamné en 2017 au pénal à 15.000€ d'amende et deux mois de prison avec sursis pour #favoritisme dan…      Macron se Sarkozyse... A l’Elysée, la mue « républicaine » du macronisme — via ⁦@lemondefr⁩ https://t.co/tNYLJemO9b      RT @Sifaoui: 9️⃣ La question de la liberté d’expression, de la liberté de conscience du droit de transgresser et de choquer les idéologies,…      

À l’assemblée

Annick Lepetit a voté contre la proposition de loi UMP imposant l’installation de détecteurs de fumée dans tous les logements car elle est inefficace et coûteuse.

La Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) est une autorité administrative indépendante qui a pour objet de veiller au respect de la déontologie par les personnes exerçant des activités de sécurité sur le territoire de la République (Police nationale, aux frontières, municipale, gendarmerie, administration pénitentiaire, sécurité privé). Annick Lepetit s’inquiète de la baisse […]

Le gouvernement persiste et signe ! Jean-Louis Borloo vient d’annoncer en conseil des ministres son intention d’autoriser la location des logements de moins de 9 m2. Il confirme donc ce qu’il a déjà permis en décembre dernier dans le cadre de la loi « dit de cohésion sociale » en soutenant un amendement défendu par […]

Mardi 10 mai, à l’Assemblée nationale, la droite a refusé d’examiner la proposition de loi des députés socialistes visant à lutter contre les ventes à la découpe.

Lors de l’examen du projet de loi relatif à la cohésion sociale par les députés, la droite a, de nouveau, montré son vrai visage, celui de l’inconstance et de l’indécence.