10/12/2006

BUDGET 2007 DE LA VILLE DE PARIS : COMMUNIQUÉ DE MAIRE

Depuis que Mme de Panafieu est aux commandes du groupe UMP au Conseil de Paris, ce dernier s’est enfermé dans une attitude politicienne et d’obstruction systématique. L’absence des élus UMP à la Conférence de programmation des investissements localisés qui précède le vote du budget en témoigne encore. En réponse, le Maire de Paris a tenu à préciser dans son communiqué de presse du 12 octobre dernier la réalité des montants investis dans les arrondissements de droite.

 

Paris, le 12 octobre 2006

En refusant de participer aujourd’hui à la Conférence de programmation des investissements localisés, les huit maires d’arrondissement UMP adoptent une attitude strictement politicienne.

Cette Conférence annuelle, présidée par le maire de Paris, a précisément pour objet de permettre à chaque maire d’arrondissement d’exprimer son opinion, avant que ne soit rendu le moindre arbitrage.

Rejeter un budget par principe, en refusant d’en discuter au préalable, est révélateur des motivations profondes qui inspirent cette démarche.

Cette réunion intervient au terme d’un processus de concertation avec chacun des vingt maires d’arrondissement, et qui, à deux reprises au cours de ces derniers mois, leur aura permis d’échanger sur leurs priorités budgétaires avec les adjoints en charge de ce dossier, Anne Hidalgo, Christian Sautter et François Dagnaud.

En outre, il est essentiel de rappeler que par rapport à la mandature précédente, l’actuelle municipalité a augmenté de plus de 26% le montant des investissements localisés dans les huit arrondissements dirigés par un maire UMP.

Ainsi, dans le 17ème arrondissement par exemple, les dépenses d’investissement par habitant sont passées de 51 € avant 2001, à 86 € aujourd’hui, soit une hausse sensible de 68%.

Dénoncer un déficit de concertation ainsi qu’un effort insuffisant en faveur des arrondissements considérés, ne correspond donc à aucune réalité et s’inscrit dans une stratégie d’opposition systématique, très éloignée des intérêts de nos concitoyens.

Bertrand Delanoë, Maire de Paris.