12/06/2013

Bon anniversaire à Autolib’ !

Deux ans après sa mise en service, le succès d’Autolib’ est incontestable. En 24 mois, ce nouveau service public a été adopté par les parisiens et les franciliens. Je veux, à l’occasion de cet anniversaire, rendre hommage à celles et ceux qui, dès le début, ont cru à cette très belle aventure. D’abord, le premier d’entre eux, Bertrand Delanoë, que je remercie pour sa confiance.

 

Nous étions à peine une quinzaine de collectivités locales, dont la Région Ile-de -France, à créer, en juillet 2009, le syndicat Autolib’. Il a fallu convaincre tous les opposants, expliquer sans relâche aux plus réticents, répondre aux incrédules, passer outre les dédains et ignorer les mépris.

Nous avons travaillé sur le cahier des charges pour lancer l’appel d’offre en décembre 2009 et notifié au groupe Bolloré la délégation de service publique en mars 2011. Ce fut un long parcours qui nous a permis d’affiner le projet et d’intégrer au fur et à mesure d’autres communes qui sont désormais au nombre de 54. Nous avons porté ensemble un projet totalement innovant et partagé la grande idée du développement de la métropole.

Aujourd’hui, Autolib’ compte 115 300 abonnés, 3,4 millions locations effectuées et plus de 30 millions de km parcourus. 2000 voitures entièrement électriques avec 834 emplacements réservés sont en service actuellement. Mieux encore, le service est en train de faire des petits dans d’autres grandes villes comme Lyon ou Bordeaux.

L’enjeu pour les prochaines années est de poursuivre et développer encore ce service de co-voiturage, « propre » et silencieux. C’est tout le sens des propositions émises récemment par Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris :

  • Offrir une année d’abonnement aux jeunes conducteurs de moins de 25 ans lorsqu’ils obtiennent leur permis.
  • Mettre en place un Pass Navigo universel, intégrant tous les modes de déplacement (transports en commun, Autolib’, Vélib’ etc.).
  • Étendre le dispositif à toute la métropole de Paris.
  • Poursuivre le développement des bornes de recharge et instaurer la gratuité du rechargement en heures creuses.