02/05/2010

AVORTEMENT: POUR LA PERENNITE DE L’IVG !

Schizophrénie de la Ministre de la Santé, Roselyne Bachelot qui nous assure qu’il faut garantir un égal accès à l’IVG et développer l’information sur la sexualité et la contraception, mais qui n’empêche pas la fermeture des centres IVG Broussais (14ème arrondissement), Tenon (20ème arrondissement) et Jean Rostand (Ivry sur Seine) ou encore celui de l’hôpital Saint Antoine prévue pour la fin de l’année ! Ces fermetures concernent pourtant le quart des 12000 IVG réalisées cette année.

Ces fermetures traduisent le démantèlement du service public et la restructuration de l’Assistance Publique-Hopitaux de Paris (AP-HP) qui a pour conséquence des restrictions budgétaires drastiques et la suppression de plus de 1000 emplois cette année.

Il faut agir au plus vite pour arrêter le processus en cours de mise en péril de l’activité d’orthogénie au sein des centres hospitaliers, car quoi que l’en pense Christine Boutin, l’IVG est une composante obligatoire de l’offre de santé. Il faut aussi revaloriser cet acte médical pour en assurer la pérennité, car les médecins pionniers vont prochainement partir en retraite. Le gouvernement doit nous donner au plus vite toutes les assurances sur les moyens mis en œuvre pour la poursuite de l’activité d’orthogénie dans les établissements de santé. Il doit prouver son efficacité, sinon la crédibilité de Roselyne Bachelot va encore une fois en prendre un coup.