11/22/2006

AUDITION DU PDG DE LA RATP SUR LA L13

Le STIF a auditionné le 22 novembre 2006, Pierre MONGIN (PDG de la RATP) à propos des dysfonctionnement de la ligne 13.

Mesures à court terme

Le STIF constate que la RATP n’est pas en capacité de respecter son contrat en termes d’offre en heure de pointe (le manque de métro est estimé entre 5 et 10%). Aussi le Conseil du STIF demande au président Mongin qu’il s’engage dans un suivi rigoureux du nombre réel de trains qui circulent à l’heure de pointe et qu’il prenne les mesures de fonctionnement nécessaires pour y parvenir. A cet effet, le STIF est prêt à proposer à la RATP un mécanisme d’incitation fort et spécifique à la ligne 13.

Le STIF demande également que la RATP propose des solutions palliatives aux voyageurs en renfort de bus autour et le long de la ligne 13 dès 2007.

Le STIF demande enfin à la RATP que le matériel rénové (MF77) offrant plus de confort et une plus grande capacité aux voyageurs soit mis en place progressivement dès début 2007.

Par ailleurs, le STIF demande que les mesures de renfort d’offres en heures creuses et flanc de pointe déjà décidées précédemment et prévues pour la fin 2006 soient bien mises en œuvre par la RATP.

Le STIF a décidé de la mise en place d’un comité de suivi de la ligne 13, associant les collectivités locales concernées, afin de suivre la mise en œuvre des engagements RATP pour améliorer la situation de cette ligne.

En parallèle à ces demandes auprès de la RATP, le STIF a déjà décidé :
- de renforcer l’offre dès la mi-décembre à partir des gares SNCF de Colombes, Bois Colombes et d’Asnières, offrant ainsi une alternative plus rapide et plus confortable aux habitants d’Asnières.
- de doubler, dès août 2006, la cadence en pointe du RER C aux stations Saint-Ouen et Grésillons qui devrait profiter aux habitants de Saint Ouen et de Gennevilliers.

Mesures à moyen terme

Le STIF souhaite que les engagements pris par la RATP sur OURAGAN soient respectés et que toutes les garanties sur la fiabilité et le respect des délais annoncés par la RATP pour 2001 soient prises sur ce projet.

Le STIF souhaite que les portes palières qui représentent un vrai plus pour la sécurité continuent d’être mises au point afin de ne pas dégrader la fréquence en heure de pointe et soient prises en charge par la RATP de la même manière que celles qui sont prévues sur la ligne 1.

Mesures à plus long terme

Le STIF a décidé d’accélérer les études pour choisir la meilleure solution (prolonger la ligne 14, dédoubler la ligne 13, un métro en rocade entre Saint Denis et la Défense, amener la ligne 4 à Saint Ouen) pour dé-saturer significativement la ligne 13.
La solution devra tenir compte, en plus des difficultés actuelles, de l’urbanisation nouvelle programmée dans les prochaines années (Batignolles, la Plaine Saint Denis…).
Le conseil du STIF devra disposer de tous les éléments pour choisir dès la mi 2007.
La dé-saturation de la ligne 13 est une des priorités à inscrire au contrat de projet Etat/Région Ile-de-France.