10/01/2010

APPEL AUX ELUS DE TOUS BORDS POUR UNE EXPERIMENTATION DES « SALLES DE SHOOT »

PARIS, 1 oct 2010 (AFP) – Elus locaux contre le sida (ELCS), association présidée par le conseiller régional d’Ile-de-France Jean-Luc Romero, a lancé vendredi un appel aux élus « de toutes tendances » en faveur de l’expérimentation des salles de consommation de drogues « à moindre risque ».
« Nous sommes favorables à l’ouverture, à titre expérimental et sous le contrôle d’un comité de suivi rendant régulièrement compte, d’une salle de consommation à moindre risque en France », qui « viendrait s’intégrer au dispositif déjà existant de réduction des risques », dit l’appel, signé par une quarantaine d’élus.
Parmi eux, 11 parlementaires – 4 du PS, 1 du Modem, 1 de l’UMP, 2 du PCF, 3 d’Europe écologie -, le porte-parole du PS Benoît Hamon, la secrétaire nationale des Verts Cécile Duflot, le porte-parole du PCF Patrice Bessac, la 1ère adjointe au maire de Paris Anne Hidalgo, des conseillers régionaux, adjoints au maire ou conseillers municipaux.
Déjà l’association Elus, Santé Publique et Territoires (ESPT), qui rassemble des élus UMP, MoDem, Nouveau Centre, Verts, PS et PCF en charge de la santé dans quelque 60 villes regroupant 8 millions d’habitants, a demandé que l’Etat adopte les mesures juridiques permettant l’ouverture, « au moins à titre expérimental », de salles de consommation de drogue en France.
Début août, le Premier ministre François Fillon avait jugé ces dispositifs « ni utiles, ni souhaitables ». 77 députés et sénateurs UMP viennent de publier une « Charte des élus contre les drogues », estimant que « les débats sur la dépénalisation et la mise en place de centres d’injection nuisent à la lisibilité du message de prévention ».

Retrouvez ici la lettre que j’ai adressé aux participants du séminaire organisé par ELCS

Question écrite inscrite au JO 7 juillet 2009

Lire la proposition de recommandations et préconisations pour l’expérimentation de Centres de consommation à moindres risques pour usagers de drogues