02/24/2010

AGITER LE CHIFFON ROUGE POUR EXCITER LES EXTREMES…

http://www.annicklepetitfr.mhgd8383.odns.fr/wp-content/uploads/2021/12/media-image-312412-article-ratio_450.jpg« Pourtant, il en avait la tête », doit se dire l¹UMP Le parti de Valérie Pécresse  
voulu troubler  la campagne, en supposant qu¹Ali oumaré, tête de liste PS dans 
le Val d¹Oise pour les élections égionales, serait un «délinquant multi-récidiviste ».
 
Est ce peut être dû au fait qu¹il habite à Villiers le Bel, ou alors qu¹un candidat de la
diversité, qui plus est de gauche, ne peut être que délinquant ?
Toutes les suppositions sont possibles, mais une certitude demeure : encore une fois,
la droite a voulu jouer avec l¹extrême, agiter un chiffon rouge qui vire au brun, en balançant
des informations mensongères, en arguant des approximations malsaines.

 Madame Pécresse a bon dos de condamner aujourd¹hui. De condamner une semaine
après, une fois que la polémique, et donc le doute,  se sont installés. Mais elle serait plus
inspirée de condamner l¹absence du « Plan Marshall » tant promis pour les quartiers
populaires, de condamner les propos de ses collègues du Gouvernement durant le débat
sur l¹identité nationale. Cela serait beaucoup plus utile, et aurait au moins un avantage :
consolider une cohésion nationale bien fragile.