09/03/2014

AFP : Les députés PS doivent clore la « séance de psychanalyse à ciel ouvert »

Les députés PS doivent clore la « séance de psychanalyse à ciel ouvert » (porte-parole)

PARIS, 3 sept 2014 (AFP) – La reprise des travaux de l’Assemblée doit être l’occasion pour les députés socialistes de « clore la séance de psychanalyse à ciel ouvert qui n’a que trop duré », a estimé mercredi l’un de leurs porte-parole, Annick Lepetit.

Pour le groupe socialiste, « ni divan ni diva », cette « session sera celle des réformateurs » et « la majorité sera au rendez-vous sur chacun des enjeux », a affirmé cette élue de Paris lors d’une conférence de presse.

Et, a-t-elle ajouté, « il y a une vraie unité autour de la volonté partagée que les Français puissent voir les résultats de notre politique » et « je n’ai pas senti de volonté d’émancipation de certains » lors de la réunion de rentrée du groupe dans la matinée, en l’absence d’intervention saillante de frondeurs.

Alors que la volonté de l’exécutif de passer par des ordonnances pour légiférer sur la croissance, notamment sur une ouverture accrue des magasins le dimanche, passe mal dans les rangs des députés, cette élue de Paris a affirmé que « cela fera l’objet d’un débat législatif ». « Le Parlement légifèrera sur tout, seule la simplification règlementaire sera concernée », a-t-elle déclaré.

Se voulant rassurante, Mme Lepetit a aussi affirmé que « le Premier ministre ne changera rien à sa méthode de travail avec le groupe » et que demeurera un débat « large et ouvert, en interne ».

A la sortie de la réunion du groupe, le député PS François Loncle affirmait que le climat n’avait « pas été violent », avec une série d’interventions sur le mode « ni godillots ni déloyaux ». D’autres évoquaient à l’inverse en privé une « ambiance plombée ».

Manière, aux yeux de certains, de « décrisper » l’atmosphère, le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a présenté les Etats généraux du parti, engagés jusque début décembre.

Le Premier ministre, Manuel Valls, qui n’assistait pas à cette réunion de groupe, sera présent pour une partie du séminaire des députés socialistes, prévu le 15 septembre après-midi et le 16 septembre au matin, jour programmé du vote de confiance de l’Assemblée au gouvernement Valls II, a indiqué Mme Lepetit.