10/26/2012

A LIRE, A (RE)ECOUTER

Article publié le 25 octobre sur Le Lab Europe 1 par Delphine Legouté. 

Annick Lepetit défend le cannabis sur ordonnance

 

La députée socialiste de Paris, Annick Lepetit, est favorable à l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques. Pour cela, elle signe une contribution déposée par l’ancien ministre de l’Intérieur Daniel Vaillant au congrès socialiste : « Cannabis : le laxisme c’est de ne rien changer« .
Leur idée : autoriser le cannabis sur ordonnance lorsque les médicaments ne sont plus suffisants, « pour soulager des hommes et des femmes lorsqu’ils souffrent de maladies neurodégénératives, de certains cancers ou du sida ».
Invitée de l’émission La République du Mouv’ le 24 octobre, Annick Lepetit a pu défendre ses positions. Et n’a pas échappé à LA question : « Vous fumez des pets ?« 
La députée se prête au jeu. « Non« , elle ne fume pas. « Et par le passé ?« , insiste le journaliste. Annick Lepetit confie alors en riant :

« Oui ! »

 

Elle enchaine ensuite en expliquant que le sujet n’est pas là, qu’il s’agit de savoir si la loi en vigueur à l’heure actuelle, et qui suit une logique prohibitionniste, est toujours adaptée :
« Le problème c’est qu’on explique qu’on est pour ou qu’on est contre, qu’on a déjà fumé pas fumé … Mais la question qui nous est posée à nous, parlementaires, c’est : « la loi est-elle encore applicable et appliquée ? » « La réponse est non. »
Elle estime que tout ce qui touche au cannabis – même thérapeutique – devient immédiatement trop sensible et que, actuellement, « le débat est clos car il a été mal emmanché« .

Et ajoute :

 

« Nous sommes parlementaires, pas ministres, nous avons le droit d’en parler. (…) Prenons le pari que la gauche, d’ici cinq ans, fera ce pas [de la légalisation thérapeutique]« .

L’émission « La République du Mouv », du mercredi 24 octobre :