07/23/2013

AFP – Les parlementaires PS promettent d’expliquer l’action du gouvernement

Jean-Marc Ayrault a réuni mardi à l’Assemblée nationale députés et sénateurs PS, qui se sont déclarés prêts à mieux « expliquer » à la rentrée l’action et les réformes du gouvernement, dans la perspective des municipales.

 

Selon une porte-parole des députés socialistes, Annick Lepetit, « trois points forts » se sont dégagés des interventions d’une vingtaine de parlementaires, lors d’une réunion à laquelle a participé le premier secrétaire du PS, Harlem Désir.
« Nous devons inscrire notre action dans le temps long, nous n’avons pas su construire un élan autour de cette dynamique de redressement, et enfin, chaque fois que la majorité fait bloc, elle fait avancer le changement, chaque fois qu’elle se divise, elle fait avancer le scepticisme », a résumé Mme Lepetit lors d’un point presse, alors que la réunion se terminait.

« Il ne suffit pas simplement d’additionner les réformes les unes derrière les autres, il faut aussi que nous soyons compris, montrer à ceux qui nous ont fait confiance vers où nous voulons aller », a déclaré, à l’issue de la réunion, le président PS du Sénat Jean-Pierre Bel.
« Nous avons beaucoup légiféré et passé peu de temps à expliquer les conséquences concrètes des textes », a renchéri le chef de file des députés PS Bruno Le Roux. « Je pense que nous devons améliorer la façon dont nous parlons aux Français du travail que nous faisons à l’Assemblée, des textes que nous votons », a-t-il ajouté.
L’un des animateurs de la Gauche populaire, le député Laurent Baumel, a affirmé à l’AFP avoir plaidé devant le Premier ministre pour « des débats sur le dosage de plusieurs questions majeures, notamment car le problème de notre politique est qu’on ne voit pas où sont les gagnants en matière budgétaire et fiscale ».
Son collègue François Loncle a demandé pour sa part « une vraie clarification en matière fiscale car les ménages et les PME sont inquiets d’un certain flou dans les projets du gouvernement », a-t-il expliqué à l’AFP.
« Pour moi, ces échanges avec les parlementaires sont constants, ils sont nécessaires. Dans nos institutions de la Ve République, le président de la République est la clé de voûte politique. Et en même temps, la vie parlementaire existe et elle est permanente », avait déclaré le Premier ministre, avant la rencontre.
« Il ne s’agit pas de proclamer la discipline, mais surtout pratiquer la solidarité et la responsabilité. Depuis plus d’un an que je suis chef du gouvernement, je veux dire que l’essentiel des projets du gouvernement, l’essentiel des projets de loi, l’essentiel des textes ont été largement votés par la majorité. Ce qui compte c’est ça (…) et ce qui intéresse les Français, c’est de savoir si les engagements pris sont tenus », a ajouté M. Ayrault, à l’issue de la rencontre.
Il a souligné que cette réunion serait suivie d’autres, notamment les journées parlementaires à la rentrée, « avec un agenda extrêmement chargé » au programme: « la transition énergétique », « la réforme des retraites » ou encore « la préparation du budget de 2014 ».
Autant de thèmes qui ont été abordés la veille au soir lors d’un dîner à l’Elysée auquel François Hollande avait convié les chefs des partis de la majorité, ainsi que le Premier ministre.