08/23/2004

BAISSE DES CRÉDITS POLITIQUE DE LA VILLE : UNE RÉPONSE DE JEAN LOUIS BORLOO

Le 23 août, le ministre de l’Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale, a répondu à la lettre ouverte que je lui avais adressée le 30 juin dernier sur la diminution fort inquiétante des crédits de la politique de la ville (lire la Lettre ouverte).

Le ministre a mis ddeux mois pour me dire qu’il a « pris connaissance avec intérêt » de mon courrier et qu’il l’a « aussitôt transmis à madame Catherine Vautrin, secrétaire d’Etat à l’intégration et à l’égalité des chances, plus particulièrement chargée de ces questions. » Point final !

La réponse est un peu courte pour celui qui est un « spécialiste » de la politique de la ville- c’est-à-dire de la vie des quartiers. A moins qu’il ne se soit converti en passeur de balle comme il l’explique dans un article du Canard du 1er septembre. Jean-Louis Borloo raconte comment il travaille avec ses deux ministres délégués et ses trois secrétaires d’Etat : « comme une équipe de basket. On se passe le ballon sans avoir besoin de se regarder ».

Tout s’explique…

Sauf qu’ici « le ballon », c’est l’avenir de nos quartiers que l’Etat délaisse chaque jour en réduisant, toujours plus, les crédits budgétaires qui, bientôt, seront au niveau Zéro !

A ce jour, je n’ai pas de nouvelles de madame la secrétaire d’Etat.