03/23/2009

22 MARS : JOURNÉE MONDIALE DE L’EAU

eau.jpgCette année, la journée mondiale de l’eau a mit en avant la problématique des eaux transfrontalières.
Les Nations Unies sont catégoriques : “de très nombreux pays sont aujourd’hui en situation de risque considérable compte tenu de la raréfaction de cette ressource”.
Le partage équitable de cette ressource, dans un souci constant de préservation des écosystèmes naturels, est donc un enjeu majeur de gouvernance. En arrière plan se pose la question du maintien de la paix entre régions et entre pays, mais aussi la question vitale de la survie de certaines populations.
En effet, depuis le début du 20e siècle, la moitié des zones humides du monde a été perdue. Le changement climatique va certainement avoir un impact sur l’approvisionnement en eau douce dans de nombreuses régions. Chaque pays cherchant à satisfaire ses besoins en eau à partir de ressources limitées, certains prévoient des conflits à venir.
Mais l’histoire nous montre que la coopération, et non pas les conflits, est la réponse la plus fréquente aux questions relatives à la gestion des eaux transfrontalières.
Durant les 60 dernières années, plus de 200 accords internationaux relatifs à l’eau ont été signés contre 37 cas de violence entre des Etats pour la possession de l’or bleu.
Conclusion, nous devons donc continuer à encourager la coopération.